Angleterre, Pays-de-Galles, Irlande

Maison provinciale :

  • Adresse : 22 Holyrood Road – NORTHAMPTON NN5 7AQ – ANGLETERRE
  • Tél : 1604 587 423

La Province de l’IE comprend deux pays : ANGLETERRE et IRLANDE.

 Population de ces pays.                                    

Angleterre : 57 millions – Irlande : 4,9 millions  

Langue. L’anglais est la langue parlée dans les trois pays, mais l’irlandais est parlé dans certaines régions de la République.

Le drapeau de l’Angleterre est l’Union Jack comprenant l’Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord. L’Irlande du Sud est une république et son drapeau est vert, blanc et or.

Fleurs. La rose est le symbole de l’Angleterre, le trèfle de l’Irlande.

Ethnicité des pays. Les ancêtres des Anglais étaient les Anglo-Saxons. L’Angleterre était connue comme la dot de Marie jusqu’à la Réforme du XVIe siècle. St George est le saint patron de l’Angleterre.      L’Irlande était la terre de St Patrick et était connue comme l’île des saints et des savants à l’époque médiévale.                                  

— Personnel de la Province de l’IE.

Il y a actuellement 31 sœurs dans la Province (juin 2022). Il y a 92 associés.                             

— Communautés                                                              

Il y a une communauté en Irlande-Dublin et une sœur dans une maison de retraite, également à Dublin. Il y a 11 petites communautés en Angleterre composées du reste des sœurs et d’un groupe plus important dans une maison de retraite.

— Mission de la Province                                    

Depuis l’arrivée des sœurs en Angleterre, il y a 120 ans, leur mission principale était l’éducation des enfants dans les écoles primaires et secondaires, âgés de 5 à 18 ans. Elles ont créé leurs propres écoles, mais, d-s le début, les sœurs ont également travaillé dans les écoles paroissiales. Elles géraient 6 écoles privées payantes du couvent : Bedford, Olney, Ingsdon, Pontypool, Abergavenny et Aberystwyth. Olney a été la première école à fermer et Abergavenny la dernière.

Dès le début, les sœurs étaient qualifiées comme enseignantes et ont enseigné dans les écoles élémentaires paroissiales jusqu’en 1972. Dans les années 60, quelques infirmières ont été formées et ont travaillé dans les hôpitaux publics jusqu’au départ de la dernière sœur en 2005. Une partie très centrale de la mission des sœurs était leur travail pour les pauvres et les malades. On pouvait voir les sœurs rendre visite aux pauvres dans les grands lotissements construits après la Seconde Guerre mondiale.

Il y a actuellement une sœur salariée dans la province, qui travaille dans un centre de retraite. Une autre sœur à vœux temporaires est en France pour une formation complémentaire.  Les autres sœurs sont âgées de plus de 70 ans. Les sœurs vivent comme les pauvres avec leur pension d’État, à laquelle s’ajoutent des pensions professionnelles pour celles qui ont reçu un salaire professionnel pendant leurs années de travail. Heureusement, les dirigeants de la province ont eu la sagesse de préparer la retraite des sœurs lorsque le jour est venu où plus aucune d’entre elles ne sera salariée.

L’internationalité                                              

Les sœurs de la province anglaise ont fait l’expérience de l’internationalité dès leur entrée au noviciat. Dans la plupart des communautés, il y avait des sœurs françaises, anglaises, irlandaises et galloises. Nous sommes sur le point d’ouvrir une communauté internationale de noviciat en Angleterre, dans la maison provinciale existante, et nous accueillerons un groupe vraiment international de sœurs et de novices.

— L’hospitalité                                                          

De nombreuses sœurs en visite dans la province s’expriment la qualité de l’hospitalité qu’elles reçoivent, et elles se sentent vraiment chez elles parmi nous.

Juin 2022