Page d'accueil
Nous connaître Année Marie Balavenne Mars 2016 Août 2017

Français | English | Español
Identifiez-vous

USA : Lancement...


Le jour tant attendu est enfin arrivé. Les déléguées à l’Assemblée de la Famille FSE des USA se sont rassemblées dans le gymnase pour leur weekend, 22-24 avril.  Un weekend tout spécial : la Provinciale, Sr Gertrude Lanouette, a officiellement déclaré ouverte l’année consacrée à notre fondatrice, Marie Balavenne, et à l’héritage qu’elle nous a légué.

Un grand nombre d’activités très parlantes ont occupé chaque instant des trois jours du weekend. Mais l’apogée assurément en a été la liturgie du samedi après midi, centré sur l’inauguration de cette année, en l’honneur de la première FSE dont l’exemple a inspiré des milliers de disciples depuis 1706.

L’héritage laissé par Marie Balavenne y a été souligné d’une manière exceptionnelle : ce même soir, tous ceux et celles qui étaient là ont eu la joie/le privilège d’avoir "une Visite de Marie Balavenne" qu’un monologue brillamment imaginé par Pat Krodel, associée, et tout aussi brillamment interprété par Mme Bonnie Thériault a fait revivre sous leurs yeux. Le script, compilation et adaptation de plusieurs biographies existantes et d’interprétations de la vie de Marie Balavenne, a été composé et joué en l’honneur du 350ème anniversaire de notre fondatrice et de son héritage à la Congrégation aujourd’hui internationale.

Ce moment est si exceptionnel pour un si grand nombre d’entre nous que nous voulons vous inviter tous et toutes à exprimer la joie, le bonheur qui vous habitent et dont il nous faut garder le souvenir. Nous avons rédigé les quelques lignes qui suivent et souhaitons qu’elles soient pour vous source de joie et de ferveur. Nous espérons que vous prendrez le temps de les lire, de les relire, et de contempler ce que l’Esprit Saint peut accomplir de grand et de beau  en une femme attentive à sa voix, et de vous émerveiller de l’impact des grâces qui, par elle, n’ont cessé de couler à flots jusqu’à nous à travers les siècles et continuent de nous être source d’inspiration pour aujourd’hui et pour demain.

Nous remercions Sr Marian Ste Marie de nous communiquer ces éléments de réflexion pour que nous en discutions entre nous. Vous pouvez envoyer vos questions et commentaires à courriel popupPublié le 27/04/2016


ANNEE MARIE BALAVENNE.  2016-2017

" Il faut nous souvenir de nos commencements, des humbles qui, un jour, ont fait tout simplement ce que leur cœur alors a dit qu’il fallait faire. Ils ne pouvaient savoir ce qui allait venir. L’histoire s’alimente à l’amour ordinaire... " (Source obscure - Soeur Madeleine Le Saux)

L’année 2016-2017 est une année de fête pour les Filles du Saint Esprit répandues à travers le monde, année où nous commémorons le 350ème anniversaire de la naissance de Marie Balavenne, notre fondatrice. Il y a plusieurs manières d’évoquer son visage.

Femme de son temps. Marie Balavenne a grandi dans la ferme de ses parents en Bretagne, la Bretagne rurale du 17ème siècle où, comme les autres jeunes filles de la région, elle a appris à travailler la terre et à filer la laine ou le lin. La vie était souvent rude. A l’époque, de graves difficultés économiques ont frappé la France entraînant pauvreté, famine et malnutrition. En 1692, elle épouse un veuf qui a six enfants, et qui meurt cinq ans plus tard, lui laissant la charge de ses enfants. Elle-même perd un enfant très tôt après sa naissance.

Femme de prière, d’adoration et de service. Dans l’Eglise de Bretagne, il y avait alors un jésuite qui avait suscité un mouvement appelé Missions Bretonnes. C’était un groupe de prêtres qui parcouraient la région, et donnaient des missions dans les paroisses de Bretagne. Les missions, à leur tour, ont encouragé la formation de groupes de laïcs tels que les Confraternités et Sociétés du Tiers Ordre qui ont contribué à répandre l’amour de Dieu. Marie Balavenne s’est vite insérée dans ce mouvement. Femme de prière, elle était toujours attentive aux besoins de la population autour d’elle. Un prêtre local, Dom Jean Leuduger, membre très actif des Missions Bretonnes, l’a beaucoup influencée et encouragée.

Femme ouverte aux besoins urgents de son temps. Marie Balavenne a vite pris conscience des besoins de la population autour d’elle, et ceci l’a incitée à apprendre aux enfants prière et éléments essentiels du catéchisme. Elle allait voir les malades chez eux et leur apportait soutien et réconfort. Un jour, une jeune femme, Renée Burel, est venue se joindre à elle et participer à ses activités.

Femme libre, d’une grande noblesse de cœur. Les besoins de la région étaient immenses. Dom Jean et les deux femmes ont alors fondé la première Ecole Charitable à Plérin. C’est au cœur de ce groupe de trois personnes d’un dévouement total que se trouvent les racines de la Congrégation. Au bout d’un temps relativement court, Marie et Renée ont senti qu’elles souhaitaient aller plus loin dans le don d’elles-mêmes à Dieu. C’est ainsi que le 8 décembre 1706, Marie Balavenne et Renée Burel se " sont engagées à vivre ensemble, et à se consacrer, d’une manière indissociable, au service du Christ et des pauvres " (Sœur Marie-Pierre Torlay). En 1710, elles ont été rejointes par deux autres femmes. Le petit groupe a continué de se développer et s’est répandu à travers la Bretagne sous la direction de Marie Balavenne.

Femme de Dieu. Après une longue vie bien remplie, Marie Balavenne s’est éteinte le 23 décembre 1743. Elle avait vécu en " femme humble habitée par l’audace de l’Esprit ". (RV 1)

" Nul ne l’a remarquée en sa pure grandeur. Elle a forcé la terre où nul ne l’attendait, libéré en silence une route à l’Esprit ". (Source obscure – Soeur Madeleine Le Saux)

Sœur Marian Ste Marie

   



Filles du Saint-Esprit 15 bd. Sebastopol 35101 Rennes Cedex 2 France

Mentions legales popup