Page d'accueil
Nous connaître Année Marie Balavenne Mars 2016 Août 2017

Français | English | Español
Identifiez-vous

Burkina-Faso. Ouverture


Au Burkina-Faso, l'ouverture de l'année Marie Balavenne a été célébrée les 11 et 12 juin 2016 dans la paroisse Saint Joseph Mukassa du diocèse de Koudougou, Koudougou ville de la première communauté des Filles du Saint Esprit…

Le samedi 11, une veillée de prières a réuni la famille spirituelle Filles du Saint-Esprit -aspirantes, postulantes, associées, candidates à la branche séculière et sœurs-.

Le lendemain, dimanche 12 juin, nous avons vécu une magnifique célébration eucharistique. Depuis  la procession d’entrée, composée des membres de la famille spirituelle, jusqu’aux différentes interventions liturgiques, tout fut significatif et nous a donné l’occasion de faire connaître à la grande assemblée venue nous soutenir, Marie Balavenne, femme humble et proche des petits, fondatrice de notre congrégation. A la place de l’homélie, le célébrant principal, l'abbé Toussaint Tiendrebeogo, a invité une fille du Saint Esprit à s’avancer pour partager avec l’assemblée la vie des Filles du Saint Esprit et plus particulièrement de Marie Balavenne dont nous fêtons les 350 ans d’existence. Soeur Sylvie a donc retracé l'historique de la congrégation, en a évoqué le charisme, la spiritualité et surtout la vie de Marie Balavenne : les vertus qui la caractérisent c'est-à-dire son humilité, sa simplicité, sa sensibilité aux souffrances de son peuple. Le beau témoignage de Madame Edwige Kiemdé, première associée du Burkina, a couronné de joie notre souhait de faire connaitre Marie Balavenne et la vie des premières Filles du Saint Esprit. C’est avec émotion que nous avons accueilli l’histoire de nos débuts au Burkina Faso. Elle n’a pas manqué de faire référence à la fusion de 1994 (entre les Sœurs  de Notre Dame de Briouze et les Filles du Saint Esprit) qui nous vaut d’être présentes aujourd’hui au Burkina. Rappelant le souvenir de la première sœur, fondatrice du centre de ré-éducation " Yid-n-kène " -c’est-à-dire ‘Lève-toi et marche’- arrivée à Koudougou en 1979, Madame Edwige Kiembé a ensuite nommé la vingtaine de sœurs qui se sont donné, jusqu'à ce jour, aux diverses tâches de la Mission et plus particulièrement la première sœur Burkinabée, Olga Kiendrebeogo, de la paroisse cathédrale.

Après la messe, le verre de l’amitié a réuni à la communauté tous ceux qui voulaient nous saluer de plus près.

Sœur Eugénie Palenfo, fse - le 5 juin 2016. Publié le 16/06/2016

  



Filles du Saint-Esprit 15 bd. Sebastopol 35101 Rennes Cedex 2 France

Mentions legales popup