Page d'accueil
Actualité

Français | English | Español
Identifiez-vous

Dans un EHPAD, fête des familles


Réunir en même temps toutes les familles des résidents pour une journée festive c’est un rêve merveilleux ; est-il réalisable ? Pour la 5ème fois nous avons vécu cette inoubliable journée à la Maison Notre-Dame de  Plestin-les-Grèves, ville en bordure de la Manche en Bretagne, France, le 16 septembre 2017.

C’est d’abord vers 10h30 l’accueil par l’équipe de direction et les responsables des différents Services ; Julie Faguet, adjointe de direction et référente qualité, fait les présentations et demande aux intéressés de préciser leur action spécifique près des résidents. Elle expose ensuite la manière dont chacun ici s’engage pour la qualité de vie des résidents ; en effet, la règle d’or est que le résident est "au centre" : ses besoins basés sur des évaluations, ses désirs, sont pris en compte dans les différents domaines de sa vie : hôtellerie, soins, animation. Julie nous expose, de façon technique et pourtant accessible, les étapes et le suivi des efforts continus qui mobilisent tout le personnel pour maintenir au maximum l’autonomie.

Cette philosophie et cette dynamique relèvent de la démarche d’amélioration continue de la qualité, démarche contrôlée par les autorités de tarification : l’ARS (Agence Régional de Santé), le Conseil Départemental et initiée par l’ANESM (Agence Nationale de l’Evaluation et de la Qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux). L’EHPAD Notre-Dame -Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes- s’est engagé dans cette démarche depuis plusieurs années mais il y avait nécessité de définir clairement cette politique qualité… afin que chaque professionnel participe à l’optimisation de la prise en soins globale de chaque résident.

L’équipe de l’EHPAD Notre-Dame s’est fixé plusieurs priorités pour les mois à venir : la réalisation et/ou la réévaluation du projet d’accompagnement de chaque résident, le perfectionnement de la prise en soins en Humanitude -Philosophie et méthodologie de soins de Gineste-Marescotti adoptées par l’EHPAD Notre-Dame en 2011- et la réflexion autour d’un futur projet architectural impliquant la restructuration d’un bâtiment…  Ces travaux devraient débuter en 2019.

Les questions posées par les représentants des familles montrent l’intérêt de ces échanges et l’importance du lien entre famille, résidents et personnel.

Pour accueillir les 135 convives on a réussi à repousser les murs de la salle à manger et disposé les tables pour que les familles soient à la fois rassemblées et reliées les unes aux autres ; dès l’apéritif, Anne, notre animatrice échauffe la salle : il faut voir tous les bras étirés vers le haut et les claquements rapides des mains qui n’avaient rien à envier aux whoo du stade de France ! Et on a chanté tout au long du repas et apprécié les talents de chanteurs, conteurs et autres " enchanteurs " :  rien à voir avec l’idée qu’on se fait d’un repas de vieux !!! Mais le chant ne coupe pas l’appétit, au contraire : le plat du chef est, dans la meilleure tradition, un vrai kig a farz : far de blé noir finement granuleux, légumes anciens cuits à point couronnés du duo bœuf, lard ; on ne boude pas son plaisir !le tout servi par nos hôtesses attentives et rapides qui déploient leur savoir-faire au quotidien. Aucune fausse note, ni dans le micro, ni dans les assiettes et les familles évoquent avec plaisir les fêtes d’autrefois et tissent entre elles de nouveaux liens de proximité.

L’après-midi une nouvelle surprise nous attend : les " Marins de légende du Léon "  se sont invités à la fête ; une chanteuse et un guitariste encadrent 3 marins 'plus vrais que nature'. Le public a partagé avec joie leurs aventures, leurs émotions, leur passion de la mer ; au rythme des chants de leur composition ou empruntés au patrimoine international,  ils nous ont parlé de leur bateau, des drames en mer : nous avons été sensibles à l’évocation de l’Amoco cadix, du Bugale Breiz, de la vie rude des femmes courageuses d’Ouessant….

La journée aurait pu se terminer là,  mais n’y pensez pas : le "café de 4 heures", à tous les âges et surtout au nôtre, est une habitude respectable ! Une fois de plus, la salle à manger se fait accueillante et les conversations vont bon train ; personne ne semble pressé de conclure cette belle journée ! 

Sœur Denise PAUGAM, résidente. Publié le 29/09/2017

* Un film " Accompagnement adapté " réalisé en 2014, met à l’honneur le travail du personnel dans tous les EHPAD Filles du Saint-Esprit de France, dans l’application de l’Humanitude. 



Filles du Saint-Esprit 15 bd. Sebastopol 35101 Rennes Cedex 2 France

Mentions legales popup