Page d'accueil
EN FAMILLE INTERNATIONALE Filles du Saint Esprit Nouvelles de la Famille

Français | English | Español
Identifiez-vous

Au Cameroun : un temps pour se relancer…


Au week-end du 20 au 22 octobre, les Filles du Saint-Esprit de la Vice-Province du Cameroun se sont retrouvées à Garoua : temps de retrouvailles fraternelles, temps de relecture de vie de l’année  écoulée pour relancer l’année qui commence avec des objectifs communs.

Dès 15h, le vendredi, une prière nous a rassemblées. Puis Pauline MAÏSSENSO, vice-provinciale, a ouvert l’assemblée  en invitant chacune à donner le meilleur d’elle-même, à être totalement intéressée par ce qui va se vivre, à partager ce que l’une ou l’autre a vécu. Puis sœur Blandine TODOUYA, de la congrégation Marie Reine des apôtres, de Yagoua, nous a fait une intervention sur : Les défis de la vie consacrée. Quels sont les défis auxquels, nous, consacrées africaines, nous sommes confrontées à la suite du Christ pauvre, chaste et obéissant ? D’où tiennent-ils leurs origines ? Comment devons-nous les relever ? Elle a terminé l’entretien par une petite scène : un très beau verre échappe des mains de sa propriétaire et se brise sur le sol !

Le samedi, après la prière, la parole nous a été donnée pour réagir sur ce que nous avons ressenti à la scène du verre qui s’est brisé… Les réactions ont été diverses mais ce fait avait pour but de nous faire prendre conscience de la fragilité de la vie consacrée qui a besoin de soins et d’attention, faute de quoi elle peut facilement aussi se briser. Nous sommes donc appelées à nous entraider en communauté pour relever des défis qui peuvent venir de l’intérieur comme de l’extérieur : le monde, les médias, l’attachement excessif à nos familles… Il nous faut valoriser mutuellement nos dons, prendre soin les unes des autres et surtout veiller à notre statut de consacrée. Après un temps de réflexion et de relecture personnelle, nous nous sommes retrouvées en groupes de partage. L’après-midi, la mise en commun de ces réflexions a été très animée, réflexions qui serviront pour dégager l’axe, l’orientation de province pour l’année qui commence.

Le dimanche, après le petit déjeuner et la prière des Laudes, partage des différentes missions. Tout d’abord des nouvelles sur  - le centre Jeannette HORBAITA à Ziling-Maroua, par sœur Yvonne Mapou, responsable ; ce centre accueille les filles qui n’ont pas eu la chance de poursuivre leurs études afin qu’elles puissent s’insérer dans la société grâce à ce qu’elles y apprennent par l’alphabétisation, la couture, la broderie, la teinture…  - Ensuite sœurs Agnès Dabaya et Justride Bessiri, déléguées à l’Assemblée de la Famille qui a eu lieu en août,  à l’Ile Blanche, en France, dans une atmosphère joyeuse et conviviale, ont partagé un vécu très riche : les Associés se sont penchés sur les traces de nos origines et les sœurs sur notre histoire, notre charisme et spiritualité ; et le 15 août,  joie de célébrer, avec toute la Famille spirituelle Filles du Saint-Esprit, la clôture de l’Année Marie Balavenne, notre fondatrice. - Sœur Justine Amani, économe, nous a parlé des questions économiques, faisant remarquer que dans chaque communauté, malgré les difficultés liées au climat, avec le manque d’eau pour les unes et de temps pour les autres, les efforts de produire matériellement ont été visibles…  Elle a invité chacune à faire encore plus cette année. – Puis, il y a eu également échange sur le projet de construction du noviciat à N’Gaoundéré…   Nous continuons de porter les projets de notre vice-province dans la prière.

Après nous avoir donné diverses autres nouvelles et quelques dates importantes, sœur Pauline, vice-provinciale, en partant du document commun "Ensemble en marche", nous a invitées à continuer à vivre, personnellement et en communauté, ce qui s’est passé ici durant ces jours, en disant que notre identité F.S.E, la mise en commun des biens et des visites gratuites doivent continuer à nous préoccuper dans nos différentes missions.  " Le Christ nous invite d’abord à être, dit-elle, c’est-à-dire à vivre notre consécration en témoignant de Lui dans une vie fraternelle communautaire et dans le monde, avec compétence dans ce que nous faisons ".

L’eucharistie a été le moment d’action de grâce pour ce temps passé ensemble, pour les bienfaits reçus ; et plus encore, nous avons rendu grâce avec nos quatre sœurs Alice Njondo, Angèle Silikham, Justine Amani et Marcelline Iteshi, pour leurs 10 ans de vie à la suite du Christ. La joie a continué de se déployer autour d’un repas festif avec les pères oblats, les amis et connaissances.

Sœur Bertine Bayang. Publié le 29/10/2017



Filles du Saint-Esprit 15 bd. Sebastopol 35101 Rennes Cedex 2 France

Mentions legales popup