Page d'accueil
EN FAMILLE INTERNATIONALE Filles du Saint Esprit Nouvelles de la Famille

Français | English | Español
Identifiez-vous

Le travail de Noël commence


" Quand la chanson de l'ange s'est tue

Quand l'étoile dans le ciel a disparu

Quand les rois et les princes sont de retour à la maison

Quand les bergers reviennent avec leurs troupeaux

 .......  le travail de Noël commence :

Pour chercher ceux qui ont perdu leur chemin

Pour guérir ceux qui sont brisés

Pour nourrir les affamés

Pour libérer les prisonniers

Pour reconstruire les nations

Pour apporter la paix parmi les nations

Pour faire chanter les cœurs. " (Howard Thurman)

C’est par ces lignes que, le 14 janvier 2018, Sœur Maire Hayes a ouvert, à Newton Abbot, la journée de retraite pour douze associés rejoints par le Père Cyriacus, l'un des trois prêtres nigérians de la paroisse. Au fil des ans, le groupe des Associés a tissé un lien fort avec le Nigeria, recueilli des fonds et soutenu la mission. 

Il n’y a plus de communauté de Filles du Saint Esprit à Newton Abbot mais les Associés continuent à s’impliquer dans la pastorale des rues, la visite des prisons, la liturgie… et nous nous rencontrons tous les mois. Lors de cette rencontre du 14 janvier, Sœur Maire nous a parlé des fêtes liturgiques qui ont eu lieu après Noël ; elle en a donné la signification pour nos vies en tant que chrétiens baptisés et en tant qu'Associés aux Filles du Saint-Esprit. Du 26 décembre au 6 janvier, les fêtes nous rappellent que " le travail de Noël commence maintenant " :  

- Etienne, diacre, a consacré sa vie aux veuves et aux orphelins avec un amour spécial pour les gens qui vivent en marge de la société.  Il est mort martyr pour ses croyances. Il y a encore des martyrs dans notre société… - L'évangéliste Jean, que Jésus aimait tant, fut chargé de prendre soin de Marie.  - La fête des Saints Innocents nous rappelle aujourd'hui les migrants et les réfugiés fuyant la persécution dans leur propre pays, le sort des enfants et la souffrance des femmes que nous voyons fréquemment sur nos écrans de télévision. - Thomas Becket, un ami proche et conseiller de Henry II, fut martyrisé parce qu'il ne pouvait pas être infidèle à Dieu. - La fête de la Sainte Famille nous est familière : elle nous rappelle l'importance de nos propres familles, de nos enfants et de nos petits-enfants en tant que cadeaux précieux de Dieu. - La célébration de la maternité de Marie parle à beaucoup d'entre nous en tant que mères et grands-mères ; en tant que chrétiens, nous sommes constamment invités à donner naissance au Christ dans notre monde…  - Le 6 janvier, jour de l'Épiphanie, nous sommes invités à reconnaître d'autres religions, d'autres façons que la nôtre de pratiquer sa foi, surtout dans le monde d'aujourd'hui. - Enfin le baptême de Jésus, début de sa mission publique, nous rappelle qu'en tant qu'associés nous sommes appelés à être en mission, à servir, à être attentifs et présents aux autres.    

Ainsi en réfléchissant à ces fêtes, nous sommes invités à méditer sur nos vies en tant qu'associés, à vivre notre engagement baptismal, à être attentifs à ceux qui sont marginalisés dans notre société.

Après Noël, le travail commence… ".  Merci sœur Maire. 

Ann Wright, Associée. Publié le 4 février 2018



Filles du Saint-Esprit 15 bd. Sebastopol 35101 Rennes Cedex 2 France

Mentions legales popup