Page d'accueil
Actualité

Français | English | Español
Identifiez-vous

Cameroun : les JNJ


S’inspirant de célébrations des Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ), instituées par le pape saint Jean Paul II en 1986, et dont l’objectif primordial est d’annoncer aux jeunes le message du Christ, les JOURNEES NATIONALES DES JEUNES -JNJ- se sont tenues pour la première fois au Cameroun en l’an 2000, à Bertoua. La jeunesse Camerounaise s’est retrouvée treize ans après, en juillet 2013, à Yaoundé ; durant ces journées, les responsables des jeunes, sœurs accompagnatrices, aumôniers ont émis le vœu que ces journées se tiennent régulièrement. Ainsi, elles se sont déroulées pour la troisième fois, en juillet 2016, à Douala… Les JNJ revêtent une connotation purement catholique ; mais elles sont aussi un appel lancé à tous les jeunes qui désirent expérimenter au fond d’eux-mêmes l’amour de Dieu à travers l’exemple du Christ, pour un engagement social de charité fraternelle en veillant plus particulièrement aux besoins des pauvres.

Du 17 au 22 juillet 2018, les jeunes se sont retrouvés à Garoua pour les quatrièmes JNJ, sous cette parole de l’évangile : " Sois sans crainte Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu " (Lc 1, 30). Les jeunes pèlerins des Journées Nationales de la Jeunesse étaient d’abord accueillis par les paroisses, appelées « Journées en Paroisse » (JEP). Ils ont convergé ensuite vers les JNJ proprement dites pour la célébration d’évènements culturels et spirituels, moments de découvertes, d’échanges, de prières, d’adoration, de réconciliation, de connaissances mutuelles des jeunes de la région qui abrite les JNJ. Tout comme les JMJ, les JNJ sont une "fête de la foi" à l’occasion de laquelle des jeunes de tous les horizons du Cameroun -et même de la sous-région de l’Afrique Centrale- venus à Garoua, se sont rencontré pour faire l’expérience de l’Amour de Dieu. Ils ont commencé les méditations sur les orientations du Synode des évêques qui s’est tenu à Rome en 2018 : " Les jeunes, la foi et le discernement des vocations ", et sont ainsi déjà en chemin pour les JMJ qui se tiendront à Panama du 22 au 27 janvier 2019. Ils ont porté haut les valeurs de la non-violence contre l’extrémisme religieux et ils se sont attelés à promouvoir le reboisement du Sahel à travers l’opération " Un pèlerin, un arbre "Six Filles du Saint-Esprit accompagnaient des jeunes des paroisses de Koza, Garoua, Mbang et Maroua : Elisabeth, Monique, Lucie, Monique, Germé et moi-même. Venant de tous les diocèses du pays, 5548 jeunes étaient rassemblés à Garoua dont 754 du diocèse de Maroua-Mokolo et une centaine du diocèse de Mbang dont 10 Baka.

Présidée par le Cardinal Mgr Samuel Kleda, Président de la conférence Episcopale des Evêques du Cameroun, la messe de clôture constituait le point culminant de ces JNJ. Et pour l’organisation des prochaines journées en 2020, le fanion a été remis à la Province Ecclésiastique de Bamenda.

Simone Dontsa Jiohou, FSE. Publié le 31 juillet 2018

Photo : plantation d’un Neemier par sœur Monique Taïkao. Au Cameroun, dans la région de l’Extrême-Nord, le neemier est un bel arbre aux multiples services ! Avec un feuillage vert et bien garni tout au long de l’année, même pendant la longue et rude saison sèche, le Neem, à croissance rapide, s’impose comme préservateur de la biodiversité sahélienne. Souvent planté dans les cours des maisons, au bord des routes et près des puits, il procure ombrage et fraîcheur. Arbre aux vertus antiseptiques reconnues, son feuillage amer possède de nombreuses propriétés médicinales… et chasse les moustiques. 



Filles du Saint-Esprit 15 bd. Sebastopol 35101 Rennes Cedex 2 France

Mentions legales popup