Page d'accueil
Actualité

Français | English | Español
Identifiez-vous

Cameroun : camp vocationnel.


Aider les jeunes à donner un sens à leur vie, relève d’une pastorale de plus en plus accentuée au sein de l’Eglise. Après les journées nationales des jeunes, le mois de juillet à Garoua, le diocèse de Yagoua a laissé l’organisation des différentes rencontres diocésaines des jeunes à l’appréciation de chaque zone pastorale. C’est dans ce sens que l’aumônerie de la jeunesse de Doukoula a organisé, du 24 au 26 août 2018, en la paroisse " Notre Dame des Lumières " de Touloum, un camp vocationnel ayant pour sujet de réflexion : " Parle Seigneur, ton serviteur écoute " (1Sam 3,10).

Des 8 paroisses que compte la zone pastorale de Doukoula (Djiguilao, Doukoula, Golonpoui, Guidiguis, Kalfou, Moulvoudaye, Tchatibali et Touloum), 35 jeunes y ont participé. Le vendredi après-midi, jour de leur arrivée, et après leurs présentations, l’aumônier, le Père Thaddée Djonlaï, Oblat de Marie immaculée, a introduit le programme : prières, adoration, échanges, accompagnement, partages, témoignages de vie, histoire des congrégations et évaluation. Le samedi, après l’eucharistie et le petit-déjeuner, le temps a été occupé à l’écoute de témoignages d’un abbé, d’un religieux et d’une religieuse. L’abbé Gilbert, curé de la paroisse de Moulvoudaye, a parlé de la vie sacerdotale. Le Père Thaddée est intervenu en tant que religieux et leur a parlé des Oblats de Marie Immaculée. Sœur Vedette Ndaokaï, Fille du Saint-Esprit, a exposé aux jeunes les grandes lignes de l’histoire de sa vocation religieuse et celles de sa congrégation. Bien évidemment, après chaque intervenant, les jeunes pouvaient poser des questions pour plus de compréhension : " Pour devenir prêtre ou sœur, quel niveau d’étude ? Comment se passe la formation ?..." A tous moments les jeunes se montraient intéressés et ils nous l’exprimaient par des chants de remerciement et tout autre geste reconnaissant. L’ après-midi, place à l’accompagnement personnel pour ceux qui le désiraient, à la prière individuelle avec possibilité d’adoration du Saint Sacrement. Au terme de chaque exposé, les jeunes étaient appelés à reconsidérer l’importance de la prière, du silence, de la relecture de vie comme discernement quotidien, pratiques qui conduisent à la confiance en soi, en Dieu, et en toute personne qui peut aider à mieux orienter sa vie.

Le dimanche matin au cours de la célébration eucharistique avec les fidèles chrétiens de Touloum, les jeunes ont rendu grâce au Seigneur et ont invité toute l’assemblée à prier pour les différentes vocations. Comme pour joindre l’acte à la parole, le curé de la paroisse a présenté les sœurs qui s’y trouvaient : Monique et moi-même ; par ce fait des jeunes filles nous ont rejointes après la messe… heureux moment pour se parler encore !

Sœur Vedette Ndaokaï, F.S.E. Publié le 3 septembre 2018.

 



Filles du Saint-Esprit 15 bd. Sebastopol 35101 Rennes Cedex 2 France

Mentions legales popup