Page d'accueil
Justice & Solidarité Justice, Non-violence, intégrité de la création

Français | English | Español
Identifiez-vous

Sacrement des malades


Un dimanche de septembre, au cours de la messe, à l’église paroissiale de Flers, région Normandie, France, le Sacrement des malades avait été donné à une trentaine de personnes. A ce sacrement, acte symbolique fait d’une onction d’huile et de l’imposition des mains par un prêtre, proposé à des chrétiens dans l’épreuve de la maladie ou de la vieillesse, pour signifier la présence de Dieu à leurs côtés, j’y avais conduit 4 personnes de notre quartier Saint Michel.

Proposition avait faite de recevoir ce Sacrement à domicile également, pour les personnes qui ne peuvent venir à l’Eglise. C’est ainsi que Janine, devant être hospitalisée pour une rechute de sa grave maladie, l’a reçu le 1er octobre. J’étais présente avec une de ses amies : grand réconfort pour elle qui y a beaucoup participé dans le partage de la Parole et de sa vie : soucis, inquiétudes, espoir… Puis, le 15 octobre, c’est Thérèse, chez qui je vais toutes les semaines pour parler et prier, qui reçoit ce même sacrement avec deux autres personnes, son mari ayant proposé d’ouvrir sa porte ; là, durant un instant, nous faisions Eglise en étant un groupe de 12 personnes pour chanter, prier et partager avec, en final, le verre de l’amitié. La grâce du sacrement y était manifeste : Thérèse qui ne communique plus, s’est éveillée peu à peu au cours de la célébration et a chanté avec nous le « Je vous salue Marie », nous gratifiant de son plus beau sourire.  " J’étais loin de m’attendre à quelque chose de si fort " m’a dit son mari, heureux et réconforté dans sa situation. Et le 27 octobre, Daniel et Jacqueline, couple en mauvaise santé, accueillaient, à leur tour,  le Sacrement. Avec des membres de notre groupe de prière auquel ils participent, dont Salomon, réfugié camerounais, là aussi partage de la Parole par tous et belle action de grâce. En prenant le verre de l’amitié Salomon s’est exprimé sur sa situation, pour le moment, de "sans-papiers", nous parlant aussi de sa foi jusqu’à envisager, au cours de cet entretien, d’entrer dans une démarche vers la Confirmation. Daniel et Jacqueline étaient profondément heureux de ce qui venait de se passer chez eux : " C’est beau ! Tout ça montre qu’on n’a pas raté notre vie ", m’a dit Daniel quand je le quittais.

Grande action de grâce en communauté !    

Sœur Germaine Constantin – Communauté FSE de Flers. Publié le 12 novembre 2018    



Filles du Saint-Esprit 15 bd. Sebastopol 35101 Rennes Cedex 2 France

Mentions legales popup