Page d'accueil
Actualité

Français | English | Español
Identifiez-vous

Une rencontre entre chrétiens et musulmans


Un temps fort, selon l’esprit de Tibhirine, s’est vécu par 90 personnes les 8, 9 et 10 mars 2019, à l’Ile Blanche -Maison d’Accueil en Locquirec, Bretagne, France, "site privilégié de ressourcement"-. Quelques réactions parmi les nombreux messages reçus : " Superbe moment de rencontre, d’amitié et d’humour, d’une intensité à laquelle je ne m’attendais pas !… " " Je suis portée par la grâce de ce week-end ! "   " Toutes ces pistes de réflexion pour bâtir un chemin de paix avec le message de Tibhirine nous seront très précieuses dans notre quotidien ".

Envisagé depuis un long temps, suite à une suggestion du Père Jean-François Petit, assomptionniste, venu animer, en notre maison, des temps d’approfondissement du message des moines de Tibhirine, cela a été d’abord un projet de colloque pour poursuivre la réflexion amorcée : Comment vivre l’esprit de Tibhirine aujourd’hui ?  Et nous avons, d’emblée, risqué des invitations pour penser ce projet avec des personnes engagées, à des titres divers, dans ce dialogue "chrétiens-musulmans", dialogue dont nous mesurons l’importance dans le contexte d’aujourd’hui. Toutes les instances sollicitées : mouvements, collectifs divers désireux de contribuer à cette ouverture spirituelle et religieuse ont répondu "Présentes" ! Et voici qu’au fil des soirées de préparation, vécues entre chrétiens et musulmans, le projet de colloques’est transformé en celui d’une " RENCONTRE " à la fois pour partager des expériences déjà engagées, réagir, nous questionner mais aussi recevoir un message fort invitant à aller plus loin, plus profond.

Nous n’avons pas été déçus ! Dès le début de la rencontre, au cours d’une table ronde, une visée a été engagée par 3 intervenants : le Père Jean-François Petit, Mgr Rault, évêque émérite de Laghouat-GardaÏa (Algérie) qui a vécu très proche des moines de Tibhirine, et Khaled Roumo, écrivain poète, d’origine syrienne, tellement désireux de faire avancer un "partage spirituel" entre croyants de religions différentes. " Nous avons à chercher ensemble un langage nouveau, à rechercher des convergences pour renouveler nos pratiques... ", a déclaré Jean-François Petit. Et chacun, à sa manière, s’est lancé dans cette aventure de partage.

Un partage d’expériences, vécu tout d’abord en 7 forums, a fait vibrer des initiatives diverses : le pari un peu fou lancé il y a dix ans par des Jeunes au sein du mouvement "Coexister" - mouvement de jeunes dont la vocation est de militer pour le vivre ensemble entre les croyants de toutes confessions et les non-croyants- , l’expérience stimulante du "Pardon des sept saints" -pèlerinage islamo-chrétien, à Vieux Marché, commune du département des Côtes-d'Armor, dans la Région Bretagne- et, dans d’autres villes de cette même Région, les activités formatrices du collectif C.R.E.D.I. (Cultures et Religions En Dialogue Interreligieux) à Brest et Quimper, celles du collectif E.S.P.O.I.R.S. (Ecoute et Solidarité pour un Partage et une Ouverture Inter-Religieuse et Spirituelle) à Lannion. Place a été faite aussi à des témoignages plus personnels : un couple islamo-chrétien lié à d’autres couples mixtes au niveau de la France et avec le mouvement Tibhirine à Nantes, un couple représentant les familles des moines ainsi qu’un couple ayant vécu à Tibhirine pendant 2 ans après la mort des moines. Plus que de simples témoignages, temps d’échange vraiment engageants pour tous les participants ! Sur cette lancée un 'World café' -méthode interactive- a permis d’échanger sur les " cinq piliers de la Paix " que sont, d’après Christian de Chergé : Patience, Pauvreté, Présence, Prière et Pardon. Moment d’intense communion entre nous tous, chacun s’engageant profondément dans ce partage !

La présence de Jeunes, tout au long de ce week-end, a permis de vivre avec eux une table ronde qui nous a laissé une forte bouffée d’espérance. Merci Fady, Maïwenn, Florent, Ilham, Doulkamali, Soizig, Pierre, 7 Jeunes, "chiffre symbolique", a fait remarquer une participante ! Votre partage d’expérience si spontané, si engagé vécu dans le mouvement Coexister, le scoutisme, le collectif ESPOIRS a donné lieu à un moment d’échange intergénérationnel d’une grande densité ; partage auquel les intervenants ont participé en toute simplicité, nous adressant, chacun à leur manière, des messages que nous n’avons pas fini de méditer. Ce que nous vivons en ces heures peut ouvrir un vrai chemin de réciprocité, dit Mgr Rault. Tibhirine c’est ici, et nous sommes invités à en vivre dans ces lieux que nous allons retrouver… Dieu rêve avec nous et nous devons donner visage à ce rêve de Dieu. "

A la fin de cette nouvelle séquence, une belle émotion traversait l’assemblée, la conduisant comme tout naturellement vers l’Eucharistie dominicale ou la " balade spirituelle " nourrie de textes puisés aux sources tant chrétiennes que musulmanes, comme l’ont été les temps de prière d’ouverture de chaque journée. Heureuse surprise : pour conclure la célébration dominicale, tous réunis dans la chapelle, nous avons communié au 'poème-prière' écrit et lu par Khaled Roumo, poème écrit à l’occasion de la béatification des moines de Tibhirine avec 13 autres témoins de la Foi, le 8 décembre 2018 à Oran : " Salut à Toi, le Beau, le Magnifique… Salut à Toi et à tes amis Ici-bas ou à tes côtés... " Merci Khaled pour les nombreuses 'perles' que vous nous avez offertes, dont votre invitation à " agrandir les ponts, à vivre et faire avancer un vrai partage spirituel ".

Nous souhaitions une rencontre qui nous pousse plus loin… Chacun des 3 intervenants a su ponctuer toutes les séquences évoquées ici de paroles que nous emportons comme des " cadeaux ".   

Et pour laisser en terre de l’Ile Blanche une belle trace de ces heures inoubliables, nous avons planté l’olivier de la Paix. Une invitation à relire et accueillir de manière renouvelée le message reçu de notre Pape François et du Grand Imam d’al-Azhar au terme d’un congrès international sur la Fraternité humaine à Abou Dhabi, en février 2019 : " Au nom de Dieu qui a créé tous les êtres égaux en droits, en devoirs et en dignité, et les a appelés à coexister comme des frères entre eux, pour peupler la terre et y répandre les valeurs du bien, de la charité et de la paix… " donnons-nous rendez-vous au pied de l’olivier. Ensemble, il nous sera bon de nous en souvenir !

La communauté des FSE de l’Ile Blanche. Publié le 19 mars 2019

                                                        



Filles du Saint-Esprit 15 bd. Sebastopol 35101 Rennes Cedex 2 France

Mentions legales popup