Page d'accueil
EN FAMILLE INTERNATIONALE Filles du Saint Esprit Nouvelles de la Famille

Français | English | Español
Identifiez-vous

¡¡Jallalla!! Vive Sœur Thérèse !


Nous avons appris la nouvelle du départ à la Maison du Père, de notre Soeur Thérèse, le jeudi 4 avril 2019, de bonne heure le matin ; même si elle était déjà depuis assez longtemps très fragile, la rapidité de ce départ nous a beaucoup surprises.

En arrivant à Arica, ville la plus au nord du Chili, nous nous sommes dirigées au domicile de notre sœur Thérèse où elle reposait très sereine et tranquille dans son sommeil éternel. Nous y avons rencontré nos Soeurs de Santiago et des amies de Thérèse : Iris, Nancy, Dániza, d'autres voisins et aussi Père Léo.

Vers 15 heures, nous avons commencé la prière présidée par le Père Léo prière qui s'est terminée par des expressions d'admiration, de remerciements et d'affection de la part de quelques amis présents: " Soeur Thérèse était une personne très gaie, très simple, très préoccupée de tous ses voisins... " ; " Elle était simple et spontanée… " ; " Soeur Thérèse était une femme très simple, humble et généreuse, sensible à la douleur de l'Humanité... " ; " Elle s'est préoccupée, a souffert et a aidé tant de persécutés à survivre au temps de notre dictature, même au risque de sa propre vie... " ; " Dernièrement, elle était très préoccupée par le peuple souffrant du Vénézuéla et offrait au Seigneur ses souffrances pour le peuple voisin. "

Vers 16 heures nous sommes partis au Village "San Miguel de Azapa", directement au cimetière Aymara où a eu lieu l’inhumation. Le Père Léo a commencé ainsi la prière d'au revoir : " 'Comment paierai-je au Seigneur tout le bien qu'Il m'a fait ?' Ces versets du psaume 116 sont ceux que Thérèse avait choisis pour sa Profession Religieuse... Elle a "payé" le Seigneur par tout ce qu'elle a fait dans sa vie, fortifiant sa foi, sa consécration, et se préoccupant de tous ceux qui en avaient le plus besoin. "

Monsieur Saturnino Callo, interprète officiel du Ministère de Culture-Langue Aymara, a exprimé son Aurevoir à notre Sœur dans sa langue ; il a terminé ainsi : " Elle a tant aimé notre terre et ses habitants Aymaras qu'elle a appris notre langue et c'est pour cette raison qu'aujourd'hui la Mère-Terre l'accueille dans son sein pour toujours... "

Puis ce fut la bénédiction de la terre, du cercueil, et de toutes les personnes présentes avant de la descendre dans sa dernière demeure, en chantant. Puis, par trois fois, on répéta : ¡¡ Jallalla Hermana Teresa!! ¡¡Jallalla!! Hermana Teresa (Vive Soeur Thérèse !).

Sœur María Inés, Antofagasta. Publié le 16 avril 2019

 

 

 



Filles du Saint-Esprit 15 bd. Sebastopol 35101 Rennes Cedex 2 France

Mentions legales popup