Page d'accueil
Justice et solidarité

Français | English | Español
Identifiez-vous

Forte expérience !


" Qui vous accueille, m'accueille. " Matthieu 10, 40
" J'étais un étranger et vous m'avez accueilli. " Matthieu 25, 35.

Notre communauté "Filles du Saint Esprit" du Foyer Marie Balavenne, au Burkina Faso, vient de vivre une expérience très forte liée à notre charisme.

C’est l'histoire d’une jeune femme enceinte et désespérée qui est venue chez nous chercher du travail. Vu son état, nous l'avons accueillie. Nous pensions qu'elle ne resterait que quelques jours avec nous, mais les circonstances ont fait qu'elle est restée plus longtemps… Puis est survenu l'accouchement. Avec un bébé et sans mari, sans parents ici ?... Le mari serait mort dans un éboulement dans l'un des nombreux sites d’orpaillage traditionnel de notre pays. Nous avons donc collaboré avec les autorités sur place afin qu'elles nous aident à trouver des solutions pour son rapatriement. N'ayant pas eu de réponses probantes, nous avons approché l'association Thalita Kum qui, très vite, s'est engagée à nous aider pour son rapatriement en lui trouvant un petit travail par le biais des Sœurs d'une autre Congrégation féminine résidant dans un autre pays mais qui ont l'habitude d'accueillir et d'aider à la réinsertion des filles victimes de proxénétisme ou autres abus. Après six mois d’accompagnement, notre protégée et son enfant seront réinsérés dans leur famille d’origine.

Cette expérience demeurera pour nous un message fort : avec l’audace d’avoir hébergé et pris soin d’une étrangère et de son enfant, avec toutes les démarches administratives -leurs limites aussi- entreprises pour mieux connaître son histoire, nous éprouvons une joie d’avoir pu vivre concrètement l’article de notre Règle de Vie qui nous invite à être sensibles aux besoins des plus pauvres.

Cette expérience nous incite à transmettre aux jeunes filles de notre Pays ce qui nous a été enseigné dans cet événement : assoiffées de vie facile, elles se laissent bernées par des prédateurs qui les aident à migrer vers d’autres pays où elles deviennent leurs esclaves exposées à la prostitution, à l'esclavage sexuel... Celle que nous avons aidée regrette d’être tombée naïvement dans les mains des proxénètes. Son mari orpailleur Burkinabè l’a aimée mais n’a pas eu l’opportunité de la présenter à sa famille pour le "mariage" !

Sœur Lydie, pour sa Communauté du Foyer "Marie Balaivienne" du Burkina Faso. Publié le 17 juillet 2021

1ère photo. La jeune maman est celle qui se trouve au milieu de la photo : elle pose la main sur l’épaule de son enfant qu’elle a appelée « Good Luck » -celle qui lui donnera la chance, celle qui lui ouvre la porte du bonheur. 
2ème photo. La jeune fille, son bébé et le Frère représentant de Thalita Kum du Burkina Faso.

 



Filles du Saint-Esprit 15 bd. Sebastopol 35101 Rennes Cedex 2 France

Mentions legales popup