Page d'accueil
EN FAMILLE INTERNATIONALE Filles du Saint Esprit Nouvelles de la Famille

Français | English | Español
Identifiez-vous

De la lettre du 8 décembre 2021


Au Burkina Faso, ce 5 décembre, en Famille Spirituelle FSE, nous avons vécu ensemble, par anticipation, la Fête de l’Immaculée Conception, grande fête de notre Congrégation.

La communauté de Koudougou a accueilli avec Joie les associées et la communauté de Ouagadougou pour vivre ensemble une recollection, en méditant la Lettre du 8 décembre, de notre Supérieure Générale. Nous avons eu la joie de vivre cette fraternité avec le Chili représenté par la sœur Pascaline, en congé dans sa famille et qui s’est jointe à nous pour vivre ce temps.

Nous avons commencé la journée par une matinée de prière, de méditation et de partage à partir de la lettre du 8 décembre. Nous avons toutes accueilli le contenu de cette lettre avec foi, regardant ainsi la situation de notre pays en proie au terrorisme et aux milliers de morts nous qui nous plongent dans la peur et la tristesse. Comme la première Eve du jardin de la Création, ne sommes-nous pas parfois tentées de détourner notre regard de notre histoire, de Dieu ? Comment entendre et répondre à la clameur de notre terre meurtrie par les attaques de toutes sortes et polluée par les épidémies… Aujourd’hui plus que jamais notre monde a besoin d’un regard de tendresse, de compassion, et c’est à nous, Filles du Saint Esprit, d’en témoigner. Comme Marie, la nouvelle Eve, nous sommes invitées à tourner notre regard à l’intérieur de nous-mêmes pour discerner et accueillir la présence agissante de l’Esprit qui nous fera contribuer à dénouer les liens de servitude qui emprisonnent la vie de nos peuples.

Nous avons terminé la matinée de recollection en prononçant le renouvellement de nos vœux et promesses à la suite Christ à l’exemple de Marie, notre Mère ; engagements renouvelés dans les pas de nos fondatrices qui ont fait confiance à Dieu, il y a 315 ans : par leur vie totalement dévouée à l’Esprit, qu’elles continuent de nous mobiliser dans le service de l’humanité.

A la fin de cette journée Sœur Sylvie nous a encouragées à faire davantage confiance à Dieu et à toujours oser avancer avec le Christ car avec Lui, Maître de barque, nous n’avons rien à craindre.

Clémentine TAPSOBA, FSE - Publié le 9 décembre 2021

 



Filles du Saint-Esprit 15 bd. Sebastopol 35101 Rennes Cedex 2 France

Mentions legales popup