Page d'accueil
EN FAMILLE INTERNATIONALE Filles du Saint Esprit Nouvelles de la Famille

Français | English | Español
Identifiez-vous

Du noviciat : échos des contraintes du confinement


Depuis le 30 novembre 2019, nous habitons notre noviciat des Filles du Saint Esprit à Marza, N’gaoundéré, au Cameroun, au pied du sanctuaire marial.

Lors des vacances de Noël, nous avons eu la chance de vivre avec les sœurs le chapitre vice-provincial à Maroua et nous, les quatre novices, avons aidé à la cuisine. Au retour, la vie ordinaire du noviciat a continué normalement jusqu’à ce que tout d’un coup a surgi le corona virus venu bouleverser le programme des activités.

Les trois novices de deuxième année ont eu la chance de pouvoir voyager au Burkina Faso pour leur deuxième stage, juste deux jours avant la fermeture des frontières ! Leur stage devait prendre fin le 15 juin 2020, mais elles sont toujours au Burkina Faso car les voies aériennes et routières sont toujours fermées.

Toujours dans le cadre du confinement nous, à Ngaoundéré, avons dû arrêter certaines activités en paroisse : notamment la catéchèse, la chorale, quelques inter-noviciats aussi ont été suspendus comme les EVC (Exercices dans la Vie Courante). Certaines activités ont été arrêtées mais d’autres ont continué leur cours normal. C’est le cas de notre chantier du noviciat dont les travaux ont continué mais avec observation des mesures barrières.

Par ailleurs, les postulantes qui étaient en partance pour leur postulat au Burkina Faso ont fini leur année au noviciat à cause des papiers qu’elles n’ont pu obtenir ; nous rendons grâces à Dieu car tout s’est bien passé et elles sont actuellement en stage dans les communautés. Il y a de cela une semaine, nous avons vécu avec toutes les sœurs de la Vice-province, à Maroua, trois évènements marquants que sont : les vœux perpétuels de la sœur Alice Todou et de la sœur Marthe Maïwore, l’inauguration du centre de santé Marie Balavenne du quartier de Makabaye, et la passation de service entre sœur Pauline Maïsenso et sœur Angèle Silikam. Nous espérons que d’ici la fin du mois de juillet, les novices pourront revenir au Cameroun et qu’elles trouveront les travaux du chantier achevés !

Merci à tous et union de prières.

Odette Zongo, novice de 1ère année. Publié le 12 juillet 2020 

Les photos ; Les travaux au noviciat et Odette.



Filles du Saint-Esprit 15 bd. Sebastopol 35101 Rennes Cedex 2 France

Mentions legales popup