Page d'accueil
Actualité

Français | English | Español
Identifiez-vous

Au Pérou, 199ème fête de la Patrie en demi-teinte


Le 28 juillet 2020 a été célébrée virtuellement l'indépendance de la République du Pérou dans une atmosphère de simplicité et aussi de tristesse à cause de la pandémie.

Dans le cadre de cette fête, Monseigneur Carlos Castillo, notre archevêque, en considérant la vie de Marie et de sa cousine Elisabeth qui partagent leurs moments de joie (Lc 1-52), nous a invités à regarder la réalité de notre pays et les signes d’espérance depuis 1821. Le Seigneur aiguise notre sensibilité et notre intelligence à percevoir ces signes au milieu de nos ténèbres, plus encore en cette année marquée par la pandémie qui a fait plus de 40 000 morts. En l’écoutant, nous avons relevé dans ce que nous vivons, des actions de solidarité : multiplication des soupes populaires, cadeaux (nourriture ou argent), honnêteté de certains vendeurs de ballons à oxygène qui n’augmentent pas les prix pour ne pas profiter du besoin des gens, et la force de tous ceux qui se battent en premières lígnes : médecins, personnel de santé, police, journalistes, agriculteurs, pompiers. Ces signes nous encouragent à nous sentir comme un seul peuple, à nous apprécier mutuellement : une véritable espérance apparaît à l’encontre de la corruption, de la discrimination entre pauvres et riches, des mauvais traitements infligés aux femmes. Monseigneur Carlos appelle également les fidèles catholiques à collaborer en accompagnant la recherche de réformes au Pérou, en dénonçant toutes les actions d'injustice dans l'Église et dans le pays. Ainsi, nous serons une Église missionnaire et solidaire, pour une renaissance continue de notre pays, pour sa liberté comme le proclame l'Hymne National : “ Nous sommes libres, restons-le à jamais ”.

Dans notre communauté, nous essayons d'ouvrir notre cœur aux personnes qui ont besoin de notre soutien -prière, argent, vivres,…-, et aussi en cultivant la pastorale de l'écoute par des appels téléphoniques, en nous informant de ce qui se passe dans le pays. Face aux nombreuses personnes infectées et aux chiffres qui continuent d'augmenter chaque jour, les hôpitaux se sont effondrés : manque d'oxygène et de lits en soins intensifs, décès de nombreux médecins…  

Notre force est de demander au Dieu de la vie et de l'histoire, à Marie, Mère de ceux qui souffrent, à Jésus, guérisseur, de nous rendre la santé, la paix et la joie.

La communauté de Huaura. Publié le 4 août 2020



Filles du Saint-Esprit 15 bd. Sebastopol 35101 Rennes Cedex 2 France

Mentions legales popup