Page d'accueil
EN FAMILLE INTERNATIONALE Filles du Saint Esprit Nouvelles de la Famille

Français | English | Español
Identifiez-vous

Rendons gloire à notre Dieu...


Affluence, émotion, ferveur… à la messe d’action de grâces, Eglise Saint Jacques à Brest, le 11 décembre 2021, pour la communauté des Filles du Saint-Esprit du quartier de Pontanézen.

C’est la messe du troisième dimanche de l’Avent, dimanche dit "Gaudete" : la chasuble rose du célébrant donne une note de joie et de fête à cette messe, présidée par le Curé de la paroisse, assisté de cinq prêtres, amis de la communauté. Note de joie et de louange chantée dans le cantique d’ouverture : " Rendons gloire à Dieu, lui qui fit des merveilles " et bien présente tout au long de la célébration.

Les chrétiens du quartier sont venus en nombre rendre grâces au Seigneur pour la présence et l’action de la communauté. La Famille Filles du Saint Esprit est aussi bien présente : Sœurs de Brest et des environs, Associées, Consacrées séculières.

Au début de la célébration, sœur Elisabeth Boudonnet, Conseillère provinciale, retrace l’histoire de la communauté, fondée en 1974, à la naissance du quartier, dans la dynamique de l’aggiornamento de la Congrégation qui encourageait la création de communautés en milieu populaire, en proximité avec les gens. Dix-neuf sœurs y ont vécu ; six sont décédées, dont sœur Marie-Françoise Le Dreff, l’an dernier. La mission confiée à la communauté dès sa fondation : être une simple présence de proximité, créatrice de liens, dans l’accueil, l’écoute et la prière.

Sœur Renée, une des pionnières de la communauté, a ensuite évoqué ses vingt années de présence dans la communauté, au service notamment de l’ACE (Action Catholique de l’Enfance), tandis qu’Armandine, dernière sœur vivant à Pontanézen, laissait monter son action de grâces pour son vécu dans le quartier : " Il y aurait tant de choses à dire !... Je n’en mentionnerai qu’une : le dialogue interreligieux… "

Dans son homélie, père Louis Quéméneur, ami de longue date, a évoqué la communauté comme étant " un symbole, une présence chaleureuse et discrète, au goût d’Evangile, à la manière de Marie Balavenne et de ses compagnes, bien dans la ligne de l’article premier de la Règle de vie ", qu’il cite en intégralité. " Une vraie maison de charité ! Avec sa fermeture, c’est une grande et belle page qui se tourne, un vide pour le quartier…, à vivre non dans la nostalgie, mais dans l’action de grâces ". Faisant le lien entre l’évènement et les lectures du jour (Sophonie et saint Paul) -le petit reste appelé à miser sur la confiance et à vivre la joie de la foi et de l’action de grâces-, Louis invite les chrétiens à poursuivre dans la confiance la tâche humble et belle des sœurs…

En fin de célébration, c’est par un bouquet -au sens figuré et au sens propre- que les paroissiens, orchestrés par Annie, expriment leurs remerciements aux sœurs. Impressionnant de les entendre faire référence à Marie Balavenne, aux Filles du Saint Esprit, des réalités qui leur sont visiblement familières !

Au nom de la communauté africaine, Charles rappelle l’aide et le soutien reçus des Sœurs pour l’intégration, l’assimilation des expatriés. Il évoque aussi le journal Tapaj, les fêtes de Noël partagées, les actions menées de concert.
Pour le Secours catholique, Louis rappelle l’objectif poursuivi avec et par les sœurs : agir pour mettre fin aux solitudes vécues par les personnes du quartier -un quartier neuf où les gens ne se connaissent pas et arrivent d’horizons très divers– par l’accueil, l’écoute, le partage, les rencontres, les fêtes…
Martine, anciennement collaboratrice des sœurs dans la catéchèse et maintenant Associée aux Filles du Saint Esprit, dit avoir appris à leur contact, à apporter chaleur et écoute dans les relations, dans un esprit d’audace et de liberté. " Mon engagement d’Associée aux Filles du Saint Esprit a transformé ma vie ! " conclut-elle !
Marie-Françoise rappelle ce que la Mission ouvrière doit aux sœurs, à l’écoute de l’ACE (Action Catholique de l’Enfance), de la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne), de l’ACO (Action Catholique Ouvrière) ; des sœurs toujours prêtes à épauler, soutenir, encourager, participer.
Mimie, ancienne animatrice en pastorale, remercie la communauté toujours accueillante et à l’écoute de tous, aux portes toujours ouvertes, vrai havre de paix et de fraternité, avec un amour particulier pour les plus démunis…
Noël, diacre, remercie le Seigneur pour cette communauté, " source d’inspiration, témoignage vivant de l’Evangile " ; tandis qu’Yves, prêtre, salue l’importance de leur présence, dans la proximité et la prière… et rappelle la participation de la communauté à la formation d’une jeune sœur africaine.
Le dernier témoignage -et non le moindre- vient du Maire du quartier : " Citoyennes exemplaires ; toujours présentes à nos côtés et œuvrant avec nous, particulièrement dans les situations difficiles ; mémoire vivante, véritable monument du quartier. "

Elisabeth Boudonnet remercie ensuite tous ceux qui ont œuvré pour cette célébration et appelle Ann Almodovar à la rejoindre au micro. " Ce n’est pas en tant que Supérieure générale, que je prends le micro, dit-elle, mais comme ancienne sœur de la communauté. Merci à chacun, à chacune, pour ce que vous m’avez donné, ce que vous avez donné à chacune des sœurs qui a vécu dans ce quartier. Je ne serai pas ce que je suis si je n’avais pas vécu à Ponta. "

En écho au cantique d’entrée " Rendons gloire à notre Dieu, lui qui fit des merveilles ", la célébration se termine par le chant d’action de grâces de Marie : " Le Seigneur fit pour moi des merveilles… "

Pas de verre de l’amitié ensuite, par respect des gestes barrières. Mais les conversations vont bon train, longuement, dans la nef de l’église. Il y a tant de joie à se retrouver, tant de choses à se dire, tant de souvenirs à partager, de mercis à exprimer, de projets à élaborer ! Une page se ferme…, mais une autre page s’ouvre… Le dernier mot est à l’espérance !

12 décembre 2021 – Jeanne le Roux, FSE. Publié le 14 décembre 2021

 

 



Filles du Saint-Esprit 15 bd. Sebastopol 35101 Rennes Cedex 2 France

Mentions legales popup